0001
1

La sécurité en mer avec les AIS (automatic identification system)

Description générale

L’AIS (Automatic Identification System) est un système d’échanges automatisés de messages entre navires par radio VHF qui permet aux navires et aux systèmes de surveillance de trafic (CROSS en France) de connaître l’identité (N° MMSI), le statut, la position, le cap et la route des navires se situant dans la zone de navigation… (*Liste complète des informations reçues en fin d’article)

Depuis juillet 2007 l’émission d’un signal AIS est obligatoire pour tous les navires d’un tonnage net supérieur à 300 (Navires de la Classe A), et optionnel pour tous les bateaux de la Classe B (bateaux de plaisance ou de petit tonnage).

Ce système permet d’augmenter nettement la sécurité à bord, surtout pour les petits bateaux (de plaisance entre autres) navigant dans des voies occupées qui peuvent ainsi voir sur leur PC ou leur écran dédié tous les bateaux les entourant et ont donc la possibilité d’éviter des collisions pouvant s’avérer catastrophiques.

Fonctionnement type :

0001 La sécurité en mer avec les AIS (automatic identification system)

Le boitier AIS doit être connecté à différents outils pour fonctionner : une antenne VHF et une connexion à un GPS (directe ou par un multiplexeur NMEA qui collecterait le signal d’un GPS utilisé par d’autres appareils) sont obligatoires. Ensuite, il est possible de connecter le boitier AIS aux autres instruments du bord (compas…) et a un DCU (Display Control Unit – petit écran de contrôle optionnel vendu avec certains modèles).

Matériels :

Il existe plusieurs types de boitiers AIS : les récepteurs uniquement et les émetteurs-récepteurs sont les principales sous catégories à retenir.

Comme expliqué plus haut, il n’est pas obligatoire d’émettre pour les bateaux de plaisance, un récepteur seul peut donc être utilisé dans le respect total de la législation, cependant les navigateurs souhaitant augmenter encore leur niveau de sécurité peuvent choisir d’utiliser un émetteur-récepteur et se rendront ainsi visibles des bateaux les entourant. Les deux types de boitiers ont approximativement le même niveau d’encombrement mais les transpondeurs sont un peu plus onéreux à l’achat.

0002 La sécurité en mer avec les AIS (automatic identification system)Il faut compter environ 250€ pour avoir un récepteur AIS performant et environ 600€ pour un transpondeur.
Il est important que l’AIS choisi soit bi-canal : c’est à dire qu’il scanne en même temps les deux fréquences VHF dédiées à l’ AIS pour vous permettre de voir toutes les informations, en effet, certains récepteurs basculent d’une fréquence à l’autre et d’autres reçoivent les deux en simultané (161.975 et 162.025 MHz ).
Les transmissions ont lieu toutes les 2 à 10 secondes.

Il est nécessaire de connecter l’AIS à une antenne VHF, pour ce faire, il existe plusieurs possibilités : l’achat d’une antenne VHF ou dans le cas ou il y en a déjà une à bord du bateau l’achat d’un duplexeur ou d’un triplexeur VHF.
Il s’agit de boitiers ayant une entrée pour connecter l’antenne VHF et plusieurs sorties : en général, une pour la VHF du bord et une autre pour l’AIS pour les duplexeurs. Des variantes sont possibles avec des triplexeurs VHF-AM/FM-AIS qui connectent à la fois la VHF, le récepteur AIS et une radio AM-FM.
Il faut être prudent lors de l’achat d’un duplexeur ou d’un triplexeur car tous ne sont pas fonctionnels pour les émetteurs AIS, cette information est en général précisée dans les fiches techniques de produits mais il faut penser à vérifier.

Pour visualiser les données reçues par l’AIS, il existe également plusieurs possibilités : on peut utiliser un récepteur AIS avec écran intégré ou renvoyer les informations vers un PC avec un logiciel de navigation compatible. Maintenant, certains logiciels sont nativement compatibles avec les données AIS, d’autres comme MaxSea proposent des « Modules AIS » en option.
En utilisant un logiciel vous aurez accès à toutes les informations sur le bateaux vous entourant sous différentes formes : les cibles pourront apparaître directement sur votre carte de navigation (carte ci-dessous tirée du logiciel Fugawi Marine ENC.), ou dans une liste complète.

0003 La sécurité en mer avec les AIS (automatic identification system)

Sur les logiciels de navigation il est également possible de personnaliser l’affichage des informations : choisir des couleurs et des symboles différents selon le statut des bateaux (amarré, au mouillage, faisant route…)

Liste des information reçues :

  • Numéro MMSI : identifiant unique du navire
  • Statuts de navigation, par exemple : amarré, au mouillage, faisant route au moteur, à capacité de manœuvre restreinte, échoué, en pêche, handicapé par son tirant d’eau, faisant route à la voile…
  • Route sur le fond
  • Vitesse sur le fond, entre 0 et 102 nœuds par pas de 0,1 nœud
  • Vitesse de changement de cap (Taux instantané de giration) de 0 à 720 degrés par minute
  • Position : latitude et longitude avec une précision de 1/10000 de minute
  • Cap vrai
  • Heure UTC
  • De plus, toutes les six minutes les informations suivantes sont transmises :
  • Numéro d’appel sélectif
  • Nom du navire
  • Type de bâtiment ou de cargaison (ex. : marchandises dangereuses)
  • Dimensions du navire
  • Position de l’antenne GPS sur le bateau
  • Type d’instrument de positionnement satellitaire : GPS ou DGPS
  • Tirant d’eau de 0,1 à 25,5 m
  • Destination du navire sur 24 caractères
  • ETA : estimation de l’heure d’arrivée à destination
  • Nombre d’hommes d’équipage

admin

One Comment

  1. Bonjour Alex
    tu as un email pour que l’on puisse te contacter, pour faire partager ton savoir sur notre site et nos magazines.
    Nous sommes pres de Fréjus dans le var , si eventuelement tu veux nous rencontrer
    amicalement
    Fred

Add Comment Register



Laisser un commentaire