Conseils de sécurité en mer
1

Conseils de sécurité en mer

Les amoureux du grand large, plaisanciers ou autres régatiers, savent a quel point la qualité des équipements et la rigueur de préparation d’une sortie en bateau sont importants pour leur sécurité en mer.
Voici quelques conseils de sécurité des CROSS (Centres Régionaux de Surveillance et de Sauvetage) pour la conduite de navires de plaisance.
Les informations présentes dans cet article sont issues des publications du Ministère des Transports, de l’équipement, du Tourisme et de la Mer, consultables sur le site : http://www.mer.equipement.gouv.fr

securite en mer 11 Conseils de sécurité en mer

Avant de partir
S’informer des conditions météo est un automatisme de marin professionnel : avant toute sortie en mer, assurez-vous que les conditions météo resteront maniables jusqu’à votre retour. Les CROSS diffusent les bulletins de Météo France à heures régulières et des bulletins météorologiques spéciaux (BMS) en cas de vent forts ; veillez le canal VHF 16 à cet effet. Les capitaineries affichent les bulletins météorologiques.

N’hésitez pas à vous informer sur les dangers locaux : les meilleurs marins le font systématiquement.

Prévenez vos proches de vos intentions avant de prendre la mer ainsi qu’à votre retour. Donnez périodiquement de vos nouvelles ; assurez vous que vos proches connaissent le numéro de téléphone du CROSS concerné.

Vérifiez le bon état général du bateau avant le départ (moteur, feux, accastillage, mouillage, etc.), ses équipements de sécurité (radeaux, brassières, radio, fusées, etc.) et les réserves (huile, carburant, eau, etc.).

Équipements de communication et de sécurité

Une VHF en bon état de marche est une garantie de sécurité ; en cas de besoin vous alerterez les CROSS et les sauveteurs pourront vous localiser. Les CROSS et les sémaphores veillent en permanence le canal 16 qui est le canal de sécurité. N’encombrez pas ce canal ; s’il est saturé, un appel de détresse ne sera pas entendu. Entre navires, utilisez les canaux 72 et 77 ; les capitaineries veillent le canal 9. Ne jamais parler sur le canal 70, réservé à l’appel sélectif numérique pour la détresse.

Attention, un téléphone portable peut être une fausse sécurité. Il retarde la transmission de l’alerte au CROSS. Le réseau ne permet pas de communiquer avec les sauveteurs (hélicoptères, canots de sauvetage), il peut être saturé ou défaillant en mer et engendrer de longues recherches, en raison de l’impossibilité de localiser l’appel par goniométrie.

Connaissez parfaitement la place à bord des équipements de sécurité ; étudiez leur mode de mise en œuvre. Lorsque l’accident ou l’incident survient, ce n’est plus le moment de les chercher et d’étudier les notices. Assurez-vous de la disponibilité des moyens de signalisation de détresse. Sachez où ils sont et comment les utiliser car vous en aurez besoin dans l’urgence. Mais ne les employez pas inconsidérément ; trop de fausses alertes mobilisent inutilement les sauveteurs.

Les fusées de détresse ne doivent jamais être tirées s’il n’y a pas d’urgence. Cette règle s’applique également les 14 juillet, 15 août et 31 décembre. Tout tir abusif expose son auteur à une amende.

Pour visualiser notre sélection d’équipements de sécurité, cliquez ci-dessous :
VHF / BLU
Téléphones satellite
Balises de détresse personnelles / Tracker GPS
Émetteur / Récepteur AIS
Météo

A bord

N’embarquez pas plus de personnes que le nombre prévu par le constructeur et gravé sur la plaque signalétique ; les surcharges sont à l’origine d’accidents mortels.

Le port du gilet de sauvetage doit être systématique pour vos enfants.

Les chutes à la mer sont le plus souvent fatales ; prenez systématiquement toutes les mesures de prévention ; pensez à vous amarrer ; entraînez-vous et entraînez vos équipiers aux manœuvres de récupération. Il est souhaitable qu’il y ait à bord plusieurs personnes expérimentées, capables de manœuvrer le navire ou l’embarcation et de donner l’alerte en cas d’accident survenant au chef de bord.

Ne quittez jamais votre navire tant qu’il flotte ; vous y serez toujours plus protégés et plus faciles à repérer.

Gardez à l’esprit que les feux d’un petit navire de plaisance sont peu visibles. Organisez la veille de nuit en conséquence. Prévoyez à l’avance l’intersection des lignes de trafic maritime ; pensez à la possibilité de rencontre avec des navires à grande vitesse dont la rapidité pourrait vous surprendre.

En cas de panne de moteur, essayez de naviguer à la voile, même si le vent est faible : c’est une situation normale ! Prenez votre mal en patience, n’appelez pas inconsidérément au secours.

Faites attention aux courants, aux marées et aux hauts-fonds : rochers ou bancs de sable.

securite en mer 2 993x1024 Conseils de sécurité en mer

Respect des règles

A la barre, respectez les autres : ne gênez pas un grand navire qui manœuvre dans un port ou un chenal (le règlement vous l’impose) ; réduisez la vitesse lorsque vous passez à proximité d’un autre navire (c’est à la fois une question de courtoisie et de sécurité).

Respectez strictement les limitations de vitesse ; pensez aux baigneurs et aux plongeurs : pas plus de 5 nœuds dans la bande littorale des 300 mètres.

Respectez scrupuleusement les plans de balisage des plages ; il en va de la sécurité des baigneurs.

Veillez attentivement dans les parages fréquentés par les plongeurs ; connaissez les deux pavillons qui les signalent : pavillon « Alpha » blanc et bleu ou Croix de Saint-André blanche sur fond rouge.

Respectez les règles de priorité. Dans les parages fréquentés par d’autres usagers, soyez attentifs et ralentissez. Pensez à votre vague de sillage : elle est dérangeante, elle peut être dangereuse.

Respectez les limites de navigation qui dépendent de votre permis et des capacités de votre navire : c’est votre meilleure garantie de sécurité.

admin

One Comment

  1. Pour moi, la mer s’assimile à un grand sens de liberté,mais il faut savoir en mesurer ses limites en effet elle n’en à pas et peut à tout moment surprendre son usager.Il est donc bon de bien preparer ces sorties prévenir ces passagers des dangers que l’on à tendance à sous estimer.
    Votre site apportera à tous ceux qui le consulterons le savoir de rester humble face à ce géant.
    HOMME LIBRE TOUJOURS TU CHERIRAS LA MER.
    D. RICHARD

Add Comment Register



Laisser un commentaire